Les résumés complets seront bientôt en ligne

Session Clinique 02 : CHC - Jeudi 8 Octobre 2020 - 14h30

Résumé N° : C0_023

Absence de réponse complète après deux chimio-embolisations trans-artérielles en attente de transplantation hépatique: faut-il vraiment persister ?

Edoardo Poli* (Villejuif), Marc Antoine Allard (Villejuif), Ilias Kounis (Villejuif), Alina Pascale (Villejuif), Cyrille Feray (Villejuif), Catherine Guettier (Villejuif), Lewin Maite (Villejuif), Jean Charles Duclos Vallee (Villejuif), Audrey Coilly (Villejuif), Eric Vibert (Villejuif), Natalie Cherqui (Villejuif), Antonio Sa Cunha (Villejuif), Didier Samuel (Villejuif), Rene Adam (Villejuif), Olivier Rosmorduc (Villejuif)

Introduction : La chimio-embolisation trans-artérielle hépatique (TACE) est un traitement largement utilisé pour prévenir la sortie de liste de patients en attente de transplantation hépatique (TH) pour un CHC à risque évolutif. Plusieurs séances peuvent être réalisées mais le bénéfice clinique de cette répétition reste incertain. L’objectif de notre étude a été d’évaluer l’impact du nombre de TACE et de leurs résultats sur le risque de sortie de liste ou de récidive après la TH

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Nous avons inclus la totalité des patients suivis prospectivement au Centre Hépato-Biliaire de l’Hôpital Paul Brousse entre 2013 et 2018 ayant reçu un traitement par TACE en attente de TH pour CHC dans les critères de TH (score AFP2). Nous avons analysé les facteurs associés à une sortie de liste ou à une récidive de CHC après la TH sur la cohorte entière puis sur le sous-groupe le plus important en nombre des patients ayant reçu au moins 2 TACE. La réponse au traitement par TACE a été étudiée en utilisant les critères habituels mRECIST et nous avons défini l’absence de réponse radiologique complète comme un échec de la procédure.

Résultats : 172 patients ont été inclus dans l’étude. Le score de MELD moyen au moment de la première TACE était de 9,31±2,99. Aux dernières nouvelles du suivi, 127 (73,8%) patients ont été transplantés, 37 (21,5%) sont sortis de liste pour progression et 14 ont présenté une récidive post TH (11% des transplantés). Dans la cohorte complète, en analyse univariée, les facteurs associés à une sortie de liste ou à une récidive de CHC après la TH étaient : un taux élevé d’AFP pré- et post-TACE, l’absence de réponse radiologique complète en post-TACE, un nombre de TACE avant la TH >2 (Tableau 1). Le taux de sortie de liste ou de récidive du CHC après la TH a été de 38% chez les patients ayant reçu >2 TACE vs 20% chez les patients ayant reçu 1 ou 2 TACE (p=0,02). En analyse multivariée, la réalisation de >2 TACE était très prédictive de la sortie de liste ou de la récidive du CHC en post-TH [RR 3,3 (1,52-7,31), p=0,003] indépendamment du taux d’AFP, du score de Child-Pugh, de la taille maximale et du nombre de nodules. Dans le sous-groupe de patients ayant reçu au moins 2 TACE, ceux qui n’ont pas eu de réponse radiologique complète ont eu une survie globale significativement réduite (70% vs 93% à 2 ans de la date d’inscription sur la liste; p=0,0024; Figure 1).

Conclusion : La réalisation de plus de 2 séances de TACE est associée à un risque indépendant plus élevé de sortie de liste ou de récidive après TH pour CHC. Ces résultats suggèrent qu’une alternative thérapeutique à la poursuite des TACE, en particulier systémique, devrait être proposée précocement après échec de la 2e TACE.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu