Les résumés complets seront bientôt en ligne

Symposium AFEF: COVID et foie - Vendredi 9 Octobre 2020 - 16h50

Résumé N° : C0_046

Impact du COVID-19 chez les patients en attente de transplantation hépatique

Ilias Kounis* (Villejuif), Thomas Breard (Villejuif), Lea Duhaut (Villejuif), Eleonora De Martin (Villejuif), Rodolphe Sobesky (Villejuif), Cyrille Feray (Villejuif), Ciacio Oriana (Villejuif), Anne Marie Roque (Villejuif), Didier Samuel (Villejuif), Philippe Ichai (Villejuif), Audrey Coilly (Villejuif)

Introduction : Pendant la pandémie de SARSCoV2, notre système de santé a du se concentrer sur les soins urgents des patients atteints de COVID19. Même si la transplantation hépatique (TH) n’a pas été suspendue, les soins aux patients en attente de TH ont parfois été différés. De plus, certaines études suggèrent que les patients atteints d’hépatopathie chronique sont plus à risque d’une infection sévère. L’objectif de l’étude était d’évaluer l’impact du COVID19 chez les patients en attente de TH, le nombre de patients infectés, les facteurs de risque et la sévérité de l’infection et le ressenti des patients.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude mono-centrique, basée sur un questionnaire anonyme remplis par les patients en attente de TH et actifs sur liste au Centre Hépatobiliaire entre le 15 avril et 10 mai 2020. Les patients ont été classés en deux groupes: patients non-suspects et patients suspects ou confirmés de COVID-19. Les patients suspects étaient définis comme : antécedent de contact avec un cas confirmé ou présence d’au moins une des manifestations cliniques suivantes : fièvre, frissons, courbatures, céphalées, dyspnée, anosmie, agueusie, diarrhée, toux. Les patients confirmés COVID-19 ont été définis comme ayant une PCR SARS-CoV-2 positive ou des images typiques de COVID-19 au scanner thoracique.

Résultats: Quatre-vingt-dix patients ont été inclus dans l’étude. L’indication de la TH était une cirrhose pour 45 (49%) patients et un carcinome hépatocellulaire (CHC) pour 32 (35%) patients. Trente et un (34%) patients ont été suspects de COVID-19. Le test de PCR a été effectué chez 17 (19%) patients et était positif pour 2 (12%) patients. Un scanner thoracique a été réalisé pour 29 (32%) patients et était positif pour 1 (3,6%) patient. Les 3 patients confirmés (3,3%) ont été hospitalisés dans une unité conventionnelle, puis 2 patients tranférés en réanimation. En analyse multivariée, les facteurs indépendants associés à une infection suspectée ou confirmée de COVID-19 étaient l’utilisation de corticoïdes (OR = 7,30 (1,52; 35,7) p = 0,011) et l’utilisation d’aspirine (OR = 9,87 (1,92; 56,7) p= 0,01). Soixante (71%) patients ont déclarés se ressentir plus à risque que la population générale. Enfin, 86 (97%) patients ont respecté le confinement à la lettre.

Conclusion : Peu de patients actifs sur liste de TH entre 15 avril et 10 mai 2020 ont eu une infection suspectée (15,3%) ou confirmée (3,3%) de COVID-19 durant la pandémie. Ceci peut être expliqué par le respect du confinement dans la 97% des cas. L’utilisation d’aspirine et de corticoïdes sont des facteurs indépendants d’infection suspectée ou confirmée COVID-19 dans cette population.

Références : Zhang, C., Shi, L. & Wang, F.-S. Liver injury in COVID-19: management and challenges. Lancet Gastroenterol. Hepatol. 5, 428–430 (2020).
Xu, L., Liu, J., Lu, M., Yang, D. & Zheng, X. Liver injury during highly pathogenic human coronavirus infections. Liver Int. Off. J. Int. Assoc. Study Liver 40, 998–1004 (2020)
Tapper, E. B. & Asrani, S. K. The COVID-19 pandemic will have a long-lasting impact on the quality of cirrhosis care. J. Hepatol. (2020) doi:10.1016/j.jhep.2020.04.005.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu