Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Jeudi 8 Octobre 2020

Résumé N° : P_005

Prophylaxie de la transmission du virus de l’hépatite B (VHB) par Immunoglobulines spécifiques sous cutanées chez le greffé rénal recevant un greffon VHB positif

Martine Neau-Cransac* (Bordeaux), Hannah Kaminski (Bordeaux), Pierre Merville (Bordeaux), Karine Moreau (Bordeaux), Delphine Morel (Bordeaux), Stéphanie Roullet (Bordeaux), Couzi Lionel (Bordeaux)

Introduction : En France, les greffes rénales avec donneur positif pour le virus de l’hépatite B (VHB) sont autorisées avec (Ag HBs et Ac anti-HBs négatifs, Ac anti-HBc positif) ou sans dérogation (Ag HBs négatif, Ac anti-HBs et HBc positifs). Pour prévenir la transmission du VHB au receveur, l’Agence de la Biomédecine préconise l’injection d’Immunoglobulines (Ig) intra veineuses anti-VHB +/- un antiviral. Nous decrivons notre expérience de prophylaxie par Ig spécifiques sous cutanées.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Du 1er juin 2018 au 1er mai 2020, au CHU de Bordeaux, les greffés rénaux adultes ayant reçu un greffon Ag HBs négatif, Ac anti-HBc positifs et Ac anti-HBs positifs ou négatifs ont été suivis prospectivement. Si le receveur était non immunisé contre le VHB le jour de la greffe (J0) ou avec un taux d’Ac anti-HBs après vaccination inférieur à 100UI/L, il recevait Tenofovir ou Entecavir jusqu’à M6, et de J0 à J5 post greffe, 5000UI/j d’Ig intra veineuses (IV) anti-VHB (IVHEBEX®, LFB) puis, de M1 à M6, tous les 15 jours, 500 UI d’Ig spécifiques sous cutanées (SC) (ZUTECTRA®, Biotest). Enfin, après M6, il était vacciné contre le VHB. La sérologie VHB et la recherche d’ADN du VHB étaient réalisées tous les 3 mois pendant un an puis une fois par an.

Résultats : Trois cents vingt greffes rénales ont été réalisées pendant cette période. Onze (3.44%) patients ont reçu un greffon Ag HBs et ADN négatifs, Ac anti-HBc positifs, Ac anti-HBs positifs (5/11) ou négatifs (6/11). Trois patients ont été exclus (1 patient décédé 11 jours après la greffe, 2 patients avaient une sérologie d’HVB guérie). Huit receveurs (6 hommes/2femmes, âge moyen 70 ans [61-77]) ont eu une prophylaxie. Le suivi moyen était de 401 jours (69-688). ZUTECTRA® a été introduit en moyenne à J32 post greffe (17-76). Le taux moyen d’Ac anti-HBs à l’introduction était de 950 UI/L (428-1000), à M3 et M6 du traitement respectivement de 360 (115-669) et 211 (124-280) UI/L. La première injection de ZUTECTRA® était réalisée à l’hôpital, les suivantes étaient effectuées à domicile. Aucun patient n’a présenté de séroconversion VHB (définie par l’apparition d’Ac anti-HBc ou d’Ag HBs positif ou d’ADN VHB positif). Aucun effet indésirable imputable à ZUTECTRA® n’a été rapporté.

Conclusion : Dans le cadre de la prophylaxie de la transmission du VHB du donneur au receveur , les Ig anti-VHB SC permettent d’obtenir un taux d’Ac anti-HBs satisfaisant avec une bonne tolérance chez le greffé rénal. Il s’agit de la 1ère utilisation de ZUTECTRA® rapportée dans cette indication.

Références : Afssaps 2005. Recommandations pour la mise en œuvre de dérogations permettant l’utilisation d’organes ou de cellules de donneurs porteurs de marqueurs du virus de l’hépatite B ou l’hépatite C.
EASL 2017: Clinical Practice Guidelines on the management of hepatitis B infection. J hepatol 2017; 67:145-172
Huprikar S et al. Solid organ transplantation from hepatitis B virus-positive donors: consensus guidelines for recipient management. Am J transplant 2015; 15: 1162-1172.
Klein CG et al. Compliance and tolerability of subcutaneous hepatitis B immunoglobulin self-administation in liver-transplant patients:: prospective, observational, multicentric study. Ann Transplant 2013; 18:677-684.

L’auteur a déclaré le(s) conflit(s) d’intérêt suivant(s) :Prise en charge de l’inscription au congrés de la sociéte francophone de transplantation à la Rochelle en 2018 par le laboratoire Biotest

Fermer le menu