Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Jeudi 8 Octobre 2020

Résumé N° : P_017

INTERET D’UN RAPPEL TELEPHONIQUE DES PATIENTS VHC+ AVEC FIBROSE SEVERE (F3-F4) DANS UN PROGRAMME DE DEPISTAGE DU CARCINOME HEPATOCELLULAIRE

Regine Truchi* (Nice Cedex3), Gelsi Eve (Nice), Laouini Wafa (Nice), Rodolphe Anty (Nice), Albert Tran (Nice)

Introduction : Le dépistage du carcinome hépatocellulaire (CHC) par échographie semestrielle est recommandé au long cours chez les patients VHC+ avec fibrose sévère et guéris d’un point de vue virologique. Costentin C et al* ont montré que le strict respect de ce rythme de surveillance augmentait les chances d’accès à un traitement curatif du CHC. Le but de cette étude était d’évaluer l’adhérence des patients au suivi et l’impact d’un rappel téléphonique pour les patients perdus de vue.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : De novembre 2014 à décembre 2015, 335 patients VHC+ (218 H, 117 F), âge médian 62 ans, ont été traités dans notre service par les antiviraux directs (AVD), avec réponse virologique soutenue (RVS 12). Tous étaient porteurs d’une fibrose sévère (F3 ou F4). En pratique courante, les ordonnances pour échographie abdominale et bilan biologique de contrôle à 6 mois sont remises systématiquement à tous les patients en consultation, ainsi que la date du prochain rendez-vous.

Entre 01/07/2019 – 31/08/2019, nous avons évalué le nombre de patients en cours de suivi et avons essayé de recontacter par téléphone tous les patients perdus de vue (absence de rendez-vous depuis plus de six mois). Un nouveau rendez-vous de consultation a été proposé à tous les patients joignables.

Résultats : Parmi les 335 patients, 192 (57,3 %) étaient en cours de suivi et 12 patients (6 %) étaient décédés dans notre établissement. 132 patients (39,4 %) étaient considérés comme perdus de vue. Parmi ces 132 patients, 48 (36 %) étaient injoignables, 20 (15 %) étaient décédés, 21 (16 %) étaient suivis par un autre centre et 18 (14 %) ont refusé de prendre un nouveau rendez-vous. 25 patients (19 %) ont accepté de reprendre un suivi et un nouveau rendez-vous de consultation leur a été donné.

Conclusion : Le suivi au long cours des patients VHC+ guéris avec fibrose sévère n’est pas optimal. Plus d’un tiers des patients à risque de CHC sont perdus de vue. Le rappel téléphonique a permis de proposer un nouveau rendez-vous chez 19 % d’entre eux.

Références : *Gastroenterology. 2018 Aug;155(2):431-442.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu