Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Jeudi 8 Octobre 2020

Résumé N° : P_020

Altérations de l’ADN Mitochondrial et Dysfonctions Mitochondriales Chez les Patients Atteints de l’Hépatite Chronique B avec Fibrose Importante

Dimitri Loureiro* (Paris), Abdellah Mansouri (Paris), Ahmad Sleiman (Paris), Nathalie Boyer (Paris), Stephanie Narguet (Paris), Issam Tout (Paris), Patrick Marcellin (Paris), Valerie Paris (Paris), Tarik Asselah (Paris)

Introduction : L’ADN mitochondrial (ADNmt) est un ADN particulièrement sensible au stress oxydant du fait de l’absence d’histones protecteurs et de sa proximité avec la chaine respiratoire mitochondriale.

Notre étude vise à démontrer dans une cohorte de patients atteints d’une Hépatite Chronique B (HCB) avec fibrose hépatique que le stress oxydatif induit par le virus de l’hépatite B (VHB) cause des damages à l’ADNmt provoquant une dysfonction mitochondriale et une altération de la dynamique mitochondriale. L’ensemble de toutes ces lésions hépatiques pourrait expliquer la progression de la fibrose dans l’HCB.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Cette étude a été réalisée dans une cohorte de n=109 patients naïfs (n=103 HCB avec différents stades de fibrose suivis à l’hôpital Beaujon de Paris [Metavir Scores: F0-F1-F2 (n=71) et F3-F4 (n=32)] et n=6 témoins non-HCB appariés selon l’âge.

n=13 patients HCB ont été comparé aux n=6 témoins non-HCB pour l’analyse des niveaux d’ADNmt hépatique (hybridation Slot-blot), des cassures de brins d’ADNmt (Southern-blot), et de la région de l’ADNmt s’étendant du nucléotide 8167-14246 (PCR/séquençage) pour la présence de grandes délétions.

Sur n=90 patients HCB, nous avons analysé l’expression génique (RT-qPCR) et protéique (Western-Blot) des gènes impliqués dans les fonctions mitochondriales, des constituants de la chaine respiratoire mitochondriale (complexes IV et V), et sur des effecteurs impliqués dans la dynamique mitochondriale (fission/fusion, biogenèse, réponse UPR mitochondriale).

Résultats : Nous avons observé une déplétion de l’ADNmt de 68% chez les patients HCB dont 22% chez ceux souffrant d’une fibrose importante (F3-F4) (p p p
Chez les patients HCB, le niveau d’ATP hépatique est significativement diminué (p p p p p p p p p

Conclusion : Les données obtenues lors de cette étude suggèrent donc qu’au fur et à mesure de la progression de la fibrose hépatique, et notamment dans les stades de fibrose importante, divers réarrangements et dégradations de l’ADNmt sont associés à des altérations de la fonction et de la dynamique mitochondriale. L’ensemble de ces altérations mitochondriales pourrait jouer un rôle important dans la physiopathologie de l’Hépatite Chronique B et dans le développement de la fibrose chez ces patients.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu