Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Jeudi 8 Octobre 2020

Résumé N° : P_026

Caractérisation de l’hémodynamique hépatique chez 125 patients atteints d’une stéatopathie métabolique

Lucile Moga* (Clichy), Valérie Paradis (Clichy), Olivier Roux (Clichy), Audrey Payancé (Clichy), Didier Lebrec (Clichy), François Durand (Clichy), Valla Dominique (Clichy), Laurent Castera (Clichy), Pierre-Emmanuel Rautou (Clichy)

Introduction : La fibrose est le principal facteur pronostique au cours de la stéatopathie métabolique. Les données de la littérature concernant l’hypertension portale au cours des différents stades de la stéatopathie métabolique sont limitées. L’objectif de cette étude était de caractériser le profil hémodynamique hépatique au cours de la stéatopathie métabolique, avec ou sans fibrose sévère, et déterminer les facteurs associés à une hypertension portale en l’absence de fibrose sévère.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Tous les patients atteints d’une stéatopathie métabolique compensée, sans autre cause d’hépatopathie chronique et sans carcinome hépato-cellulaire, qui ont eu un cathétérisme et une biopsie hépatique le même jour dans notre service, entre janvier 2017 et mars 2020, ont été inclus. Les données cliniques, biologiques et hémodynamiques ont été recueillies prospectivement le jour du cathétérisme. Les lésions histologiques ont été évaluées à l’aide des scores NAS et SAF par une anatomopathologiste expérimentée. Les données d’élasticité hépatique ont été collectées dans les six mois avant ou après le cathétérisme.

Résultats : 125 patients ont été inclus. Il s’agissait majoritairement d’hommes (55 %), avec un âge médian de 61 ans, atteints d’un diabète dans 70 % des cas, et d’un surpoids ou d’une obésité dans 93 % des cas. Le gradient de pressions hépatiques (GPH) médian était de 5 (écart interquartile 3-8) mm Hg, et l’élasticité hépatique médiane de 10,4 (7,7-16,9) kPa. Soixante-neuf patients (55 %) avaient une fibrose F0-F2 et 56 (45 %) une fibrose F3-F4. Au sein de l’ensemble de la population, le GPH était significativement associé au stade de fibrose (r = 0,655 ; p r = 0,262 ; p 5 mm Hg) était présente chez 16 % des patients avec une fibrose F0 à F2, et 99 % des patients avec une fibrose F0 à F3 n’avaient pas d’hypertension portale cliniquement significative (définie par un GPH ≥ 10 mmHg) (Figure A). Chez les patients avec fibrose F0-F2, les lésions histologiques associées au GPH étaient la stéatose et la ballonisation hépatocytaire, alors que chez les patients avec fibrose F3-F4, seule la fibrose hépatique était associée au GPH (Figure B).

Conclusion : Il existe une hypertension portale chez 16 % des patients qui ont une stéatopathie métabolique sans fibrose sévère ; en revanche, elle n’est quasiment jamais cliniquement significative. Les lésions histologiques corrélées au GPH sont la stéatose et la ballonisation hépatocytaire aux stades initiaux (F0-F2), et la fibrose hépatique aux stades avancés (F3-F4).

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu