Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Jeudi 8 Octobre 2020

Résumé N° : P_029

Altérations structurales et fonctionnelles à la bordure de la brosse des entérocytes par des Enterobacteriaceae du microbiote intestinal de patients alcooliques chroniques atteints d'hépatite sévère

Vanessa Liévin-Le Moal* (Clamart), Dragos Ciocan (Clamart), Anne-Marie Cassard (Clamart), Gabriel Perlemuter (Clamart)

Introduction : La maladie alcoolique du foie (MAF) est la principale cause de maladie grave du foie dans les pays occidentaux. L’alcool est associé à des altérations du microbiome intestinal et ce déséquilibre microbien peut contribuer à l’apparition de la MAF. L’augmentation de la perméabilité de la barrière épithéliale intestinale par l’alcool entraîne la translocation des bactéries etcomposants du microbiote intestinal.

Le but de ce travail était d’identifier les membres de la communauté microbienne dysbiotique à l’origine des modifications de la fonction de barrière intestinale au cours de la MAF.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Nous avons étudié et comparé l’effet des Enterobacteriaceae isolées de patients alcooliques chronique ayant développé ou non une hépatite alcoolique aiguë sévère sur les altérations structurales et fonctionnelles de la bordure en brosse (microscopie confocal) ainsi que les capacités de ces bactéries à s’associées et à pénétrer les cellules intestinales en culture. Les cellules intetinales en culture de type entérocytaire (Caco-2/TC7) sont alcoolisées tous les jours pendant 7 jours avec 53mM d’alcool.

Résultats : Nous montrons qu’un consortium d’Enterobacteriaceae pro-inflammatoires et invasives dans le microbiote intestinale dysbiotique de patients alcooliques atteints d’hépatite alcoolique aiguë sévère en combinaison ou non avec l’éthanol provoquent les lésions paracellulaires dans un modèle in vitro de barrière épithéliale intestinale humaine (cellules Caco-2/TC7). La protéine structurelle ZO-1 et la protéine fonctionnelle occludine associées aux jonctions serrées sont délocalisées sans affecter la distribution de la E-cadhérine associée au domaine jonctionnel. Nous montrons pour la première fois que ces entérobactéries en combinaison avec l’éthanol sont capables de créer des lésions structurales et fonctionnelles de la bordure de la brosse entérocytaire : ces lésions sont caractérisées par la disparition de l’actine associée aux microvillosités, la perte d’expression de l’hydrolase saccharase-isomaltase et du transporteur de fructose GLUT5, sans affecter l’organisation polarisée des cellules épithéliales. De plus, ces entérobactéries ont une capacité élevée à traverser la barrière épithéliale intestinale par passage transépithélial. A contrario, les entérobactéries isolées de patients alcooliques mais sans hépatite développent des lésions structurelles et fonctionnelles très atténuées.

Conclusion : Les entérobactéries présentes dans le microbiote intestinal des patients ayant une hépatite alcoolique aiguë sévère ont un caractère délétère (pathobiont). Ces résultats améliorent la compréhension des mécanismes par lesquels le microbiome intestinal est impliqué dans la MAF et ouvrent la voie pour rechercher de nouveaux traitements ciblant spécifiquement certains genres bactériens.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu