Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_038

Efficacité clinique et hémodynamique des nouvelles prothèses à expansion contrôlée pour la création des shunts intrahépatiques

Hélène Larrue* (Toulouse), Marie-Angèle Robic (Toulouse), Chloé Billey (Toulouse), Mathilde Castanier (Toulouse), Martin Depaire (Toulouse), Philippe Otal (Toulouse), Zadro Charline (Toulouse), Jean Pierre Vinel (Toulouse), Jean-Marie Peron (Toulouse), Christophe Bureau (Toulouse)

Introduction : L’utilisation des prothèses couvertes pour la création des shunts intrahépatiques dans le traitement des complications de l’hypertension portale a permis d’améliorer la perméabilité primaire en abaissant le taux de dysfonction à moins de 20% contre plus de 80% avec les prothèses non couvertes. De nouvelles prothèses ont été mises sur le marché dans le but de moduler le diamètre du shunt. Aucune donnée publiée n’était disponible sur l’efficacité de ces prothèses.
L’objectif de cette étude était d’évaluer l’efficacité clinique et hémodynamique à long terme des prothèses à expansion contrôlée.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Tous les patients traités pour ascite réfractaire depuis avril 2018 par TIPS avec une nouvelle prothèse à expansion contrôlée ont été inclus. Les patients avec un suivi inférieur à 3 mois étaient exclus de l’analyse.
Les données cliniques, biologiques et hémodynamiques étaient recueillies lors de la mise en place du TIPS et au cours du suivi. Une mesure de gradient porto-cave était réalisée chez les patients indemnes de récidive clinique de l’hypertension portale. La définition d’une dysfonction du shunt était la récidive clinique des complications de l’hypertension portale ou un gradient porto-cave ≥12 mmHg.

Résultats : Parmi les 25 patients traités (1 a été exclu de l’analyse en raison d’une réduction précoce du shunt) : 24 patients ont été inclus (95,8% étaient des hommes, d’âge médian 59,5 ans, cirrhose alcoolique 75%). La médiane du score de Child-Pugh était à 8 (7-9) et la médiane du score de MELD à 10 (7-19). Le nombre moyen de ponctions d’ascite réalisées dans les 6 mois précédant la création du TIPS était de 10,5 avec un volume moyen total de 73 litres. La moyenne du gradient porto-cave était à 16 ± 4 mmHg avant TIPS et 6 ± 2 mmHg après TIPS. Le suivi médian était de 442 jours.
Au cours du suivi, 54% des patients (n=13) ont présenté une dysfonction du TIPS, clinique ou hémodynamique (ascite chez 8 patients, hémorragie chez 2 patients et gradient porto-cave ≥ 12 mmHg chez 3 patients). Le délai médian de la survenue d’une dysfonction était de 62 jours (15-763). 4 patients sont décédés. Une révision du TIPS a été réalisée chez 9 patients. Au moment de la révision, le gradient porto-cave était abaissé en moyenne de 14 mmHg à 7 mmHg après une dilatation au ballonnet (12,7 mm de diamètre en moyenne). Deux patients ont eu une récidive des complications de l’hypertension portale après la révision.

Conclusion : Plus de la moitié des patients ont présenté une récidive significative de l’hypertension portale. Il existe une alerte sur le taux de perméabilité première de ces nouvelles prothèses couvertes. Notre cohorte sera enrichie de l’analyse des données des malades traités par TIPS pour hémorragie.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu