Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_040

Estimation de la prévalence de stéatose hépatique non alcoolique au cours du syndrome d’apnée du sommeil

Asma Ben Mohamed* (Ben Arous), Sarra Laabidi* (Nabeul), Mouna Medhioub (Nabeul), Amal Khsiba (Nabeul), Moufida Mahmoudi (Ben Arous), Lamine Hamzaoui (Ben Arous), Azouz Msadak (Nabeul)

Introduction : La prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) est en augmentation, parallèlement à l’augmentation de la prévalence de l’obésité et du syndrome métabolique. Des données récentes ont montré une association fréquente entre cette hépatopathie et le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). .
Le but de notre étude était d’estimer la prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique chez des patients ayant un SAOS confirmé avec une consommation quotidienne d’alcool

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude prospective, comparative, menée sur une période de 6 mois, à travers laquelle nous avons essayé de comparer la prévalence de NAFLD entre deux groupes de patients : le premier comprenant des malades ayant un SAOS confirmé et suivi en pneumologie, le deuxième était un groupe témoin de patients suivis pour un syndrome de l’intestin irritable à la consultation externe. Les groupes étaient comparables concernant l’âge, le sexe et les comorbidités.

Résultats : Nous avons colligé 60 patients suivis pour un SAOS. L’âge moyen était de 55,25±11,14 ans [23-75].Le sex-ratio (H/F) était de 0,5. Une obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC)>30 kg/m², était notée dans 76,6% et un surpoids (25
En analyse univariée, un tour de taille >115 cm était associé à la stéatose hépatique (p115 cm.

Conclusion : La prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique est plus élevée chez les patients atteints du syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Le dépistage de cette pathologie chez ces malades serait d’une aide considérable afin de bien les prendre en charge et guetter les éventuelles complications hépatiques.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu