Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_047

Application du nouveau score CLIF-CACLF dans la prédiction de mortalité

Fatma Ben Farhat* (Ariana), Rym Ennaifer (Tunis), Ncibi Soumaya (Tunis), Bochra Bouchabou (Tunis), Myriam Ayari (Tunis), Houda Ben Nejma (Tunis)

Introduction : L’insuffisance hépatique aiguë sur chronique (ACLF) est définie par une décompensation hépatique aigue associé au moins à une défaillance d’organe d’origine extra-hépatique. L’ACLF est associée à un mauvais pronostic. Pour prédire la mortalité au cours de ce syndrome, un nouveau score pronostique CLIF C ACLF (Chronic Liver Failure Consortium – Acute-on-Chronic Liver Failure) a été développé et validé.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective colligeant les patients cirrhotiques hospitalisés pour décompensation oedématoascitique sur une période de 5 ans. Nous avons exclu les patients ayant un carcinome hépatocellulaire. Le diagnostic de l’ACLF ainsi que ses grades ont été défini selon les critères de l’étude CANONIC. Le score CLIF C ACLF est calculé en combinant le score diagnostique CLIF OF (chronic liver failure organ failure score) avec l’âge du patient et les globules blancs selon la formule suivante : CLIF-C ACLF?=?10?×?(0.33?×?CLIF-OF?+?0.04 x Age?+?0.63?×?ln (GB) – 2). Le CLIF OF est déterminé en additionnant des différentes défaillances d’organe.

Résultats : Soixante-seize patients hospitalisés ont été inclus, avec un sex-ratio (H/F= 0,9). L’âge moyen était de 60,9 ans. Les étiologies de la cirrhose étaient : hépatite C (30,2%), hépatite B (14,4%), stéatopathie non alcoolique (15,7%), alcoolique (9,2%) et des étiologies diverses (36,8%). La cirrhose évoluait en moyenne depuis 27 mois. Vingt et un patients ont développé une ACLF. Le grade 1 était le plus fréquent (47,6%) suivi du grade 2 (33,3%) puis du grade 3 (23,8%). Pour les patients avec ACLF, le score moyen MELD était de 28 et la cirrhose était classée Child C dans 80% des cas. Le score CLIF C ACLF élevé avec un seuil fixé à 43 correspondant à une sensibilité de 91% et une spécificité de 69% était un facteur prédictif de mortalité dans les 28 jours (p 50 était associé à une mortalité dans 100% des cas.

Conclusion : Dans notre série, le nouveau score CLIC C ACLF est le plus performant dans la prédiction de mortalité à court terme (dans les 28 jours).Les études actuelles tendent à définir une limite supérieure de ce score correspondant à 100% de mortalité et donc de limiter l’acharnement thérapeutique.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu