Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_050

Evaluation non invasive de la fibrose hépatique incluant la technique ShearWave-TOSHIBA hépatique : expérience en vie réelle chez 483 patients au sein d’un CHG

Honoré T. Zougmoré* (Creil), Jean François Cadranel (Creil), Mourad Medmoun (Creil), Ratmony Heng (Creil), Marie-Adrienne Ntsama (Creil), Ryad Smadhi (Creil), Mokhtari Camélia (Creil), Alloua Smaïl (Creil), Alain Cazier (Creil), Thierry Delacour (Creil), Annalisa Azzi (Creil), Firouzeh Kazerouni (Creil), Tristan Le Magoarou (Creil)

Introduction : Depuis 15 ans, les moyens non-invasifs d’évaluation de la fibrose hépatique ont supplanté la PBH. L’élastographie hépatique couplée à l’échographie, mesure la vitesse de propagation d’une onde « Shear Wave » dans le parenchyme hépatique.
Cette étude a pour but de rapporter les résultats en « vie réelle » d’une élastométrie Shear Wave en comparaison avec les résultats des autres méthodes d’évaluations dans une large population de patients atteints d’hépatopathie chronique de causes variées.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : De novembre 2016 à octobre 2017, les patients consécutifs suivis en consultation externe pour une hépatopathie chronique (hépatite virales B ou C, hépatite auto-immune, stéatopathies métaboliques et autres) ont eu une évaluation non-invasive de la fibrose hépatique par Fibroscan®, Fibrotest® et/ou Fibromètre® et une élastographie Shear Wave TOSHIBA effectuée en intercostal sur trois sites différents lors d’une échographie abdominale. Les données ont été analysées avec le logiciel R. Les relations entre les différents marqueurs ont été estimés par corrélation de Pearson et la concordance des mesures entre ShearWave et Fibroscan® a été étudié par la méthode de Bland-Altman au seuil alpha = 0,05.

Résultats : 483 patients ont eu une évaluation de la fibrose durant la période de l’étude ; 56% d’hommes et 44% de femmes d’âge moyen : 60 ans (sd=14) ont été inclus. Les causes des hépatopathies étaient : Stéatopathie (46%), Hépatites B (21%), Hépatite C (20%), autres (13%).
Tous les patients ont eu une élastométrie Shear Wave, 200 ont eu un Fibrotest® et/ou un Fibromètre® et 162 ont eu un Fibroscan®. Les patients avaient un score de Fibrotest® médian de 0.34 (Q25 = 0.18 ; Q75 = 0.52), un score de Fibromètre® médian de 0.44 (Q25 = 0.27 ; Q75 = 0.65), une mesure de fibroscan® médiane de 5.80 kPa ((Q25 = 4.90 kPa ; Q75 = 8.00 kPa) et une mesure Shear Wave médiane de 7.00 kPa (Q25 = 6.10 kPa ; Q75 = 8.10 kPa).
Nous avons retrouvé une corrélation significative entre les scores de Fibrotest® et de Fibromètre® (coeff = 0.74 , p® et de Fibroscan® (coeff = 0.51 , p = 0.002 ) et entre le Fibroscan® et le Share-Wave (coeff = 0.49 , p
L’analyse de Bland Altman entre Fibroscan et Shear-Wave a montré un très faible biais, non significatif. Biais = 0.18 kPa [-0.41 kPa;0.77 kPa] et des limites de concordance entre +7.69 kPa et –7.32 kPa. Il existe toutefois une tendance à la sous estimations des valeurs du Fibroscan® par le ShearWave lorsque celles-ci sont élevées.

Conclusion : Le “Shear-Wave” a pu être pratiqué en intention de réaliser l’examen chez tout les malades. Ces résultats montrent une concordance des mesures acceptable avec le Fibroscan® ; Cette technique s’ajoute à l’arsenal des moyens d’évaluation, non invasifs, de la fibrose hépatique.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu