Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_054

Elastométrie impulsionnelle ultrasonore hépatique (Fibroscan®) au cours de l’amylose hépatique, résultats d’une cohorte multicentrique de 26 cas

Jean François Cadranel* (Creil), Anne Cypierre (Limoge), Eric Nguyen-Khac (Amiens), Philippe Pulwermacher (Amiens), Laurent Alric (Toulouse), Xavier Causse (Orléans), Pauwels Arnaud (Gonesse), Louis Bettan (Villeneuve Saint-Georges), Jacques Denis (Corbeil-Essonnes), Ratmony Heng (Creil), Jean Charles Zougmoré (Creil), Mourad Medmoun (Creil), Tristan Le Magoarou (Creil), ANGH (Creil), Véronique Loustaud-Ratti (Limoge)

Introduction : L’élastomètrie impulsionnelle, (Fibroscan®) est une méthode physique mesurant la dureté du foie utilisée pour l’évaluation non invasive de la fibrose. Au cours de l’amylose avec atteinte hépatique, le foie est dur sans corrélation avec le degré de fibrose.
Le but de ce travail est de rapporter les résultats des valeurs de l’élastométrie impulsionnelle au cours de l’amylose hépatique.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Vingt-six patients ayant une amylose hépatique (AH) suivie dans 7 centres ont été étudiés. Tous ont eu une évaluation de leur E selon les recommandations du fabriquant avec réalisation d’au moins 10 mesures ; seuls les résultats ayant un IQR 60% sont interprétables. Les statistiques sont présentées en valeurs médianes et quartiles, elles ont été réalisées avec le logiciel R.

Résultats : Neuf F et 17 H d’âge moyen de 62 ans ont été étudiés. Le résultat de l’élastométrie a permis d’évoquer le diagnostic d’amylose hépatique dans 3 cas sur 26 (12%) chez les patients ayant une maladie du foie mal étiquetée.
18 patients avaient une atteinte cardiaque (AC) (69%) ,16 une atteinte rénale (64%), 26 (100%) une atteinte hépatique : hépatomégalie n=21 (81%).11(42%) avaient une dysfonction ventriculaire et 4 une dilatation de la VCI.Tous les pts avaient une cholestase anictèrique marquée. Les transaminases étaient normales chez 25 des 26 patients.
La valeur médiane de l’élastométrie était de 48 kPa, 50% des patients présentait un IQR de la mesure de l’élastométrie à 0%. La médiane de l’IQR était de 0,5 points.Le fibroscan était interprétable chez 100% des patients sans AC : médiane 27 kPa et un IQR médian de 0, chez les patients avec AC la valeur médiane du fibroscan était de 59 kPa et un IQR médian de 7.
La différence d’élastométrie médiane, s’il y avait atteinte cardiaque, était de 11 kPa (p = 0.42) et une différence d’IQR médian de 11 points (p = 0.03) ; 22% des patients avec atteinte cardiaque avaient un fibroscan ininterprétable. Neufs patients ont bénéficié d’une ponction biopsie hépatique par voie transjugulaire qui confirmait le diagnostic d’amylose sans fibrose extensive.

Conclusion : La précision du Fibroscan est réduite en cas d’AC. En cas d’AC associé les valeurs d’élastométrie sont plus difficilement interprétable du fait d’un IQR significativement plus élevé chez ces patients ; ces variations pourraient être en rapport avec la stase hépatique associée à l ‘AC.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu