Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_055

Description de l’évolution des concentrations plasmatiques et urinaires de l’iohexol dans une population de patients cirrhotiques. Etude pilote sur 9 patients

Baptiste Giguet (Limoges), Paul Carrier (Limoges), Destere Alexandre (Limoges), Marilyne Debette-Gratien (Limoges), Jérémie Jacques (Limoges), Caroline Monchaud (Limoges), Essig Marie (Limoges), Jean-Baptiste Woillard (Limoges), Véronique Loustaud-Ratti* (Limoges)

Introduction : Un débit de filtration glomérulaire (DFG) bas est un facteur pronostique indépendant dans la cirrhose et en pré-greffe. Les équations basées sur la créatinine (MDRD6 recommandée) surestiment le DFG jusqu’à plus de de 40%. La mesure de la clairance (Cl) urinaire par marqueurs directs (inuline, 51Cr-EDTA, iohexol) reste le gold standard. La construction d’un modèle pharmacocinétique (PK) simplifié nécessite des cinétiques plasmatiques et urinaires « riches » non disponibles à ce jour.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Etude pilote prospective décrivant les concentrations plasmatiques et urinaires du iohexol, par cinétique riche de prélèvements prolongée sur 24H chez des patients cirrhotiques avec ou sans ascite : 3 patients sans ascite, 3 grade I et 3 grade II-III) et avec une indication potentielle de transplantation hépatique. Une dose d’iohexol (5 mL) a été injectée par voie intraveineuse et 11 concentrations plasmatiques ont été mesurées sur 24H. Parallèlement, la concentration urinaire du iohexol a été mesurée sur les urines de 24H avec un recueil toutes les 6H.

Résultats : Les courbes plasmatiques et urinaires du iohexol de nos 9 patients sont homogènes, avec une élimination plasmatique complète mais une élimination urinaire incomplète à 24H. Dans les limites des Cl de notre population (>30 mL/min/1,73m2 et 2), la Cl plasmatique mesurée (DFGm) avec échantillons riches, était considérée comme adaptée pour évaluer le DFG, même en l’absence de prélèvements urinaires concomitants. Le DFGm médian était de 59,4 mL/min/1,73m2 [30,6-103,3]. L’équation de Brochner-Mortensen (BM) montrait une très bonne corrélation (R2 = 0,93) avec le DFGm (biais individuel le plus faible -5 à 14 mL/min/1,73m2) (Figure). Les formules basées sur la créatinine surévaluaient le DFGm (CKD-EPI : R2 = 0,46 ; MDRD6 : R2 = 0,66 ; le RFH semblait meilleur : R2 = 0,79 mais le biais individuel était élevé -10 à 25 mL/min).

Conclusion : La Cl plasmatique du iohexol par cinétique riche, est un outil pertinent dans la cirrhose. Nous construisons dans une seconde étude prospective, un modèle PK de population pour la pratique avec nombre réduit de prélèvements (3-4), et déterminons les conditions de validation de l’équation de BM.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu