Les résumés complets seront bientôt en ligne

Poster - Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : P_058

Hémorragie digestive par rupture de varices oesophagiennes au cours de la cirrhose: quel est le score pronostique le plus fiable?

Asma Ben Mohamed* (Nabeul), Sarra Laabidi (Nabeul), Karim Temani (Nabeul), Moufida Mahmoudi (Nabeul), Mouna Medhioub (Nabeul), Amal Khsiba (Nabeul), Hamzaoui Lamine (Nabeul), Msadak Azouz (Nabeul)

Introduction : La survenue d’une hémorragie digestive (HD) par rupture de varices oesophagiennes (RVO) compliquant un foie de cirrhose reste un événement grave représentant un tournent évolutif de la maladie sous-jacente. Une meilleure stratification du risque de survenue de cette complication permettrait d’optimiser la prise en charge et d’améliorer le devenir des patients. Plusieurs scores pronostiques ont été développés, afin d’identifier les patients à haut risque. Le but de ce travail est de trouver le score pronostique le complet et reproductible chez les patients cirrhotiques ayant une HD par RVO.

 

Nous avons mené une étude longitudinale rétrospective incluant les patients cirrhotiques ayant présenté une hémorragie digestive par RVO, hospitalisés au service d’hépato-gastroentérologie entre 2015 et 2019. Les paramètres cliniques, biologiques et endoscopiques ont été étudiés. Le score de CHILD-PUGH, le modèle pour le score de la maladie hépatique en phase terminale (MELD), le score d’évaluation des défaillances d’organes (SOFA) et le score AIMS65 ont été calculés pour tous les patients.

Durant la période d’étude, sur 146 cirrhotiques 55 patients (23 hommes et 21 femmes) ont été pris en charge pour hémorragie digestive par RVO. L’âge moyen était de 65,3 ans ± 12,4. Cinq décès (9%) sont survenus au cours de l’hospitalisation. L’âge avancé (> 57 ans), la présence de comorbidités, la présence d’encéphalopathie, la récidive hémorragique et un taux de bilirubine sérique élevé (> 37µmol/L) étaient des facteurs indépendants associés à une mortalité hospitalière plus élevée. L’aire sous la courbe le plus important (AUROC) a été obtenue pour le score AIMS65 et le score SOFA, suivi du score MELD, puis du score de CHILD-PUGH. Le score AIMS65 a montré la meilleure sensibilité et spécificité par rapport aux autres scores sans différence statistiquement significative sur la survenue d’hémorragie digestive et de récidive hémorragique. La survie moyenne suite à une hémorragie digestive était de 26 mois ± 3. Le score AIMS 65 était le plus prédictif de mortalité hospitalière avec une différence significative (p = 0,02).

Le score AIMS65 semble être meilleur, simple et reproductible pour la prédiction de façon indépendante de la mortalité chez les patients cirrhotiques présentant une HD par RVO.

Fermer le menu