Les résumés complets seront bientôt en ligne

Prix Poster - Les Jeudi 8 et Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : PP_002

Le profilage protéomique sur biopsie comme outil théranostique pour la prise en charge des patients atteints de carcinome hépatocellulaire avancé : preuve de concept avec le sorafenib

Caroline Toulouse (Bordeaux), Mélanie Moreau (Bordeaux), Sylvaine Di Tommaso (Bordeaux), Cyril Dourthe (Bordeaux), Nathalie Allain (Bordeaux), Jean-William Dupuy (Bordeaux), Dugot-Senant Nathalie (Bordeaux), Mireille Simon (Pau), Franck Audemar (Bayonne), Paulette Bioulac-Sage (Bordeaux), Mauria Le Bail (Bordeaux), Jean-Frédéric Blanc (Bordeaux), Anne-Aurélie Raymond* (Bordeaux), Frédéric Saltel (Bordeaux)

Introduction : L’intérêt de la biopsie dans le diagnostic et la prise en charge du carcinome hépatocellulaire est toujours contreversée. Cependant, les biopsies constituent une ressource d’informations sous-utilisée qui pourrait inverser le rapport risque/bénéfice actuel. Récemment, de nouveaux inhibiteurs de tyrosine kinases et des immunothérapies ont révolutionné les soins palliatifs du CHC avec une efficacité prouvée. Pourtant, il reste essentiel de prédire la réponse à ces traitements pour en améliorer l’efficacité.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Nous avons analysé les profils protéomiques de biopsies fixées de CHC avant traitement par le sorafenib. Nous avons comparé les dérégulations d’expression protéique entre la tumeur et tissus non tumoral adjacent de patients bons et mauvais répondeurs au sorafenib.

Résultats : En utilisant cette stratégie protéomique in situ, nous avons identifié une signature protéique prédictive de la réponse au sorafenib. Certaines de ces protéines pourraient être impliquées dans la modulation de la sensibilité au sorafenib. Pour valider cette hypothèse, nous avons sélectionné la protéine la plus discriminante entre bons et mauvais répondeurs, la transkétolase (TKT), qui était systématiquement surexprimée chez les mauvais répondeurs. La déplétion de la TKT a augmenté de manière significative l’effet du sorafenib sur des cellules HUH7, tandis que sa surexpression a réduit la sensibilité au sorafenib.

Conclusion : Cette étude est une preuve de concept que le profilage protéomique sur des biopsies diagnostiques peut prédire la réponse au traitement du CHC avancé. Cette étude démontre également que la TKT est un des modulateurs de l’efficacité du sorafenib.

Remerciements : Nous remercions la Région Nouvelle Aquitaine (fonds européens FEDER), Aquitaine Sciences Transfert, le SIRIC BRIO et l’association HepA pour leur soutien financier.

Références : Faivre S, Rimassa L, Finn RS. Molecular therapies for HCC: Looking outside the box. J Hepatol 2020;72:342–352.
Henriet E, Abou Hammoud A, Dupuy J-W, et al. Argininosuccinate synthase 1 (ASS1): A marker of unclassified hepatocellular adenoma and high bleeding risk. Hepatology 2017;66:2016–2028.
Sala M, Gonzales D, Leste-Lasserre T, et al. ASS1 Overexpression: A Hallmark of Sonic Hedgehog Hepatocellular Adenomas; Recommendations for Clinical Practice. Hepatol Commun 2020. Available at: http://doi.wiley.com/10.1002/hep4.1514 [Accessed April 19, 2020].

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu