Les résumés complets seront bientôt en ligne

Prix Poster - Les Jeudi 8 et Vendredi 9 Octobre 2020

Résumé N° : PP_005

Calendrier mondial de l'élimination du virus de l'hépatite C dans les pays à revenu élevé: une analyse mise à jour

Homie Razavi (Lafayette), Jean-Michel Pawlotsky* (Créteil), Jeffrey V Lazarus (Barcelona), Jordan Feld (Toronto), Yanjun Bao (North Chicago), Ana Gabriela Pires Dos Santos (North Chicago), Sanchez Gonzalez Yuri (North Chicago), Stefan Zeuzem (Frankfurt)

Introduction : L’élimination de l’hépatite virale C (VHC) d’ici 2030, telle que définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), peut être atteinte avec la mise à disposition de thérapies anti-VHC très efficaces. Cette étude est une mise à jour d’une analyse précédemment publiée sur le moment de l’élimination du VHC dans 45 pays à revenu élevé, sur la base des objectifs de l’OMS en matière d’incidence, de mortalité, de diagnostic et de traitement.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes : Les modèles de progression de la maladie de Markov, concernant l’infection au VHC, publiés antérieurement pour 45 pays à revenu élevé, ont été calibrés en fonction des dernières données de prévalence du VHC chronique disponibles et mis à jour avec le nombre annuel de nouveaux cas (données déclarées sur 2017-2018) et les traitements (données déclarées et projetées sur 2017-2019). Les derniers taux de diagnostic et de traitement signalés ou projetés, ont été définis comme des valeurs de référence et, de manière optimiste, supposés constants à l’avenir. Les résultats modélisés jusqu’en 2050 ont été analysés pour déterminer l’année au cours de laquelle chaque pays atteindrait l’objectif d’élimination du VHC défini par l’OMS par la réduction de l’incidence (80%) et de la mortalité (65%), le taux de diagnostic (90%) et la prise en charge thérapeutique (80%) par rapport à 2015.

Résultats : La première année au cours de laquelle tous les objectifs ont été atteints a été définie comme l’année de l’élimination.
Sur les 45 pays à revenu élevé étudiés, 11 (Australie, Canada, France, Allemagne, Islande, Italie, Japon, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni) sont en bonne voie pour atteindre les objectifs de l’OMS d’élimination du VHC d’ici 2030; cinq (Autriche, Malte, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande et Corée du Sud) d’ici 2040; et un (Arabie saoudite) d’ici 2050. Les 28 pays restants ne devraient pas parvenir à éliminer le VHC avant 2050. Parmi les pays précédemment envisagés, pouvant atteindre l’objectif d’élimination du VHC d’ici 2030, un (Corée du Sud) ne pourra plus atteindre cet objectif; parmi les pays qui n’étaient pas sur la voie de l’élimination du VHC d’ici 2030, trois (le Canada, l’Allemagne et la Suède) sont maintenant sur la bonne voie. La plupart (29) des pays n’ont vu aucun changement depuis l’analyse précédente, neuf prévoient une élimination plus précoce du VHC et sept, une atteinte plus tardive. L’objectif d’incidence, suivi de la mortalité, restent les objectifs que peu de pays devraient atteindre.
Figure: Année d’élimination prévisionnelle pour les objectifs d’élimination du VHC de l’OMS pour 2030

Conclusion : En supposant que les pays à revenu élevé maintiendront leurs niveaux actuels de diagnostic et de traitement, seulement 24% sont en voie d’éliminer le VHC d’ici 2030 et 62% sont en retard d’au moins 20 ans. Si les niveaux actuels de diagnostic et de traitement continuent de baisser, il sera encore plus difficile d’atteindre les objectifs de l’OMS pour 2030. Avec dix ans pour atteindre ces objectifs, l’expansion du dépistage et du traitement est cruciale pour rendre possible l’élimination du VHC.

Remerciements : Un soutien à la rédaction médicale a été fourni par Lvane Gamkrelidze, employée de « Center for Disease Analysis », qui a contribué à l’analyse des données et / ou à la rédaction du résumé. AbbVie Inc. a financé ce soutien.

L’auteur a déclaré le(s) conflit(s) d’intérêt suivant(s) :AbbVie a fourni un soutien financier à cette étude. AbbVie a participé à l’interprétation des données, à la revue et à l’approbation de la publication. Tous les auteurs ont contribué au développement de la publication et gardé le contrôle sur le contenu final. Homie Razavi : est employé de « Center for Disease Analysis » (CDA). CDA a reçu des subventions d’AbbVie pour ce projet. CDA a également reçu des subventions d’AbbVie, Gilead, et Intercept. Jean-Michel Pawlotsky : a reçu des subventions d’Abbott, AbbVie Inc., et Gilead. Il a également reçu des honoraires de consultants d’Abbvie Inc., Gilead: Merck, et Abbott. Jeffrey V Lazarus : a reçu des honoraires de consultants et des subventions d’AbbVie, Gilead Sciences et MSD ainsi que des honoraires de consultants de GSK, Intercept et Janssen. Jordan Feld : à reçu des honoraires de consultants d’AbbVie Inc., Enanta, Gilead, Janssen et Roche. Il a également reçu des subventions d’AbbVie Inc., Abbott, Gilead, Janssen et Wako/Fujifilm. Yanjun Bao, Ana Gabriela Pires dos Santos and Yuri Sanchez Gonzalez : sont des employés d’AbbVie Inc. Et peuvent être détenteurs d’action d’Abbvie. Stefan Zeuzem : à reçu des honoraires de consultants d’Abbvie Inc., Gilead, Intercept, Janssen, et Merck/MSD.

Fermer le menu