Jeudi 30 septembre 2021 - 09h05

Résumé N° : CO_011

Prévalence élevée de NASH et fibrose F3-F4 chez des patients diabétiques de type 2 avec stéatose dépistés en diabétologie (projet QUID-NASH)

L. Castera*, T. Vidal-Trécan, A. Vallet-Pichard, N. Gault, V. Paradis, S. Czernichow, B. Terris, P. Manchon, C. Boitard, D. Roulot, H. Bihan, T. Poynard, A. Brustowsky, E. Larger, S. Pol, P. Bedossa (Clichy, Paris, Bobigny)

Introduction : Les patients diabétiques de type 2 sont à risque de développer une stéatopathie métabolique sévère, étant donné les prévalences élevées de NASH (37.3%) et de fibrose avancée (F3F4, 17.0%) rapportées (Younossi et al. J Hepatol 2020). L’hétérogénéité des études (n=7) et le petit nombre de patients évalués pour la fibrose hépatique (n<500) limitent l’extrapolation pratique de ces données.
Les objectifs de ce travail étaient : 1) d’évaluer la prévalence de la NASH et de la fibrose avancée dans une large cohorte de patients DT2 inclus dans le programme QUID-NASH*; 2) de déterminer les facteurs associés à la NASH et à la fibrose avancée, notamment le lien avec les complications du diabète.
Patients et méthodes ou matériels et méthodes: 1159 patients DT2 dépistés systématiquement pour la stéatopathie métabolique dans 4 services de Diabétologie ont été adressés à un hépatologue entre Octobre 2018 et Mars 2021. Une PBH était proposée en cas d’élévation persistante des ALAT (> 20 IU/L chez les femmes ou > 30 IU/L chez les hommes) et en l’absence d’autre cause de maladie du foie. Les lésions histologiques (NASH et fibrose) ont été évaluées selon le NASH CRN de façon centralisée par un seul anatomo-pathologiste (PB), ignorant des caractéristiques des patients. Les facteurs associés à la NASH et à la fibrose avancée ont été étudiés en analyse multivariée.

Résultats : 360 patients ont eu une PBH, considérée comme adéquate chez 330 (Hommes 63% : âge médian 59 ans ; IMC 32 kg/m2 ; tour de taille 109 cm ; HbA1c 7.5% ; ASAT 35 IU/L ; ALAT 49 IU/ L ; ASAT normales (selon LSN du labo) 66% ; CAP 340 dB/m ; élasticité hépatique (EH) 8.3 kPa). Une NASH était présente chez 58% des patients et était indépendamment associée à une élévation du CAP, des ASAT et des triglycérides et à une diminution de l’albuminémie et de la créatininémie (AUROC = 0.82 (0.77-0.87)). Les stades de fibrose hépatique se répartissaient de la façon suivante : F0 23% ; F1 23% ; F2 17% ; F3 28% ; F4 10%. La fibrose F3-F4 était indépendamment associée à une élévation de l’EH, du FIB-4 et à un cholestérol HDL bas (AUROC = 0.83 (0.78-0.87)). La cirrhose était associée à une élévation de l’EH, à la présence d’une cardiopathie ischémique et à un cholestérol HDL bas (AUROC = 0.87 (0.81-0.94)).

Conclusion : Dans cette large cohorte de patients DT2, la prévalence de la NASH (58%) et de la fibrose avancée (38%) est 2 fois plus élevée qu’attendue. Une cardiopathie ischémique, un cholestérol HDL bas et une EH élevée sont indépendamment associés à une cirrhose. Le dépistage de la NAFLD et de la fibrose hépatique devrait être systématique chez les patients DT2 suivis en Diabétologie.
L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt
Remerciements: * Le projet QUID-NASH est un programme dont l’objectif est de développer une biopsie virtuelle chez les patients DT2, financé par l’ANR, et réalisé par l’Inserm, l’Université de Paris, le CNRS, le CEA, les laboratoires Servier, Biopredictive, et l’AP-HP

Fermer le menu