Jeudi 30 septembre 2021 - 17h54

Résumé N°: CO_27

Evaluation du FIPS score dans une cohorte indépendante pour prédire la survie après création d’un shunt intra-hépatique : score validé ou non ?

H. Larrue*, C. Brusq, MA. Robic, S. Métivier, M. Depaire, T. Izopet, JM. Péron, JP. Vinel, V. Bongard, C. Bureau (Toulouse)

Introduction : Le TIPS est un traitement efficace des complications de l’hypertension portale mais une sélection rigoureuse des patients est primordiale. Un score pronostique a été publié (1) pour prédire le risque de mortalité et identifier les bons candidats au TIPS. Le FIPS score est un prédicteur linéaire comportant les variables âge, albumine, créatinine et bilirubine et le seuil ≥ 0,92 (85ème percentile de la cohorte de dérivation) a été retenu pour identifier les patients à haut risque de mortalité. L’objectif de l’étude était de valider le FIPS score sur notre cohorte de patients traités par TIPS.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Tous les patients atteints d’une cirrhose traités par TIPS entre 2006 et 2020 ont été inclus. Les patients traités pour hémorragie aiguë réfractaire ont été exclus. Les données biologiques étaient recueillies avant la création du shunt et les patients suivis pour une durée d’un an. Nous avons ensuite appliqué les outils statistiques recommandés pour la validation de scores pronostiques : régression de Cox sur le prédicteur linéaire, l’indice C de Harell, l’indice K, et la valeur du R2D.

Résultats : 277 patients ont été inclus : âge moyen 57 ± 9 ans, étiologie alcoolique dans 76% des cas. L’indication du TIPS était : ascite réfractaire (n=160), préemptif (n=26), prévention secondaire de la récidive hémorragique (n=81) et hydrothorax réfractaire (n=10). Les scores de MELD et Child Pugh moyens étaient 12 ± 4 et 8 ± 2, respectivement.
La moyenne du FIPS score était de -0,37 contre -0,12 dans la cohorte de dérivation ce qui suggère que notre population était à plus faible risque de mortalité. 265 patients étaient considérés à faible risque (score < 0 ,92) et 12 patients à haut risque (score ≥ 0,92). 5 parmi les 12 étaient décédés à un an. La survie à un an dans les groupes à faible et haut risque était de 84% et de 58%, respectivement (p= 0,05).
La régression de Cox sur le prédicteur linéaire montrait une pente de calibration à 1,04 (p-value = 0.000) à 6 mois ; l’indice c de Harell était à 0,728 IC95% = [0.634-0.821] et l’indice K, plus robuste car moins sensible à la censure à 0,704. Ces trois analyses étaient en faveur d’une bonne discrimination du modèle. En revanche, la valeur du R2D était de 0,276 ce qui signifie que seulement 27,6% de la variabilité des observations était expliquée par les variables du modèle, qui reste donc perfectible.
Le seuil de 0,92 (95e percentile de notre cohorte contre 85 dans la cohorte de dérivation) avait à une sensibilité de 9,3% et une spécificité de 96% dans la prédiction du risque de décès (VPP=25% et VPN=89%).

Conclusion : La discrimination du prédicteur linéaire du FIPS score est validée dans notre cohorte pour identifier les patients candidats à un TIPS programmé à haut risque de mortalité. Cependant le seuil de 0,92 n’écarte que peu de patients et la différence de moyenne du score observée, qui est prise en compte dans la formule, ne permet pas d’appliquer le calcul du risque individuel sans une validation par centre.
L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Références : (1) Bettinger D, Sturm L, Pfaff L, Hahn F, Kloeckner R, Volkwein L, Praktiknjo M, Lv Y, Han G, Huber JP, Boettler T, Reincke M, Klinger C, Caca K, Heinzow H, Seifert LL, Weiss KH, Rupp C, Piecha F, Kluwe J, Zipprich A, Luxenburger H, Neumann-Haefelin C, Schmidt A, Jansen C, Meyer C, Uschner FE, Brol MJ, Trebicka J, Rössle M, Thimme R, Schultheiss M. Refining prediction of survival after TIPS with the novel Freiburg index of post-TIPS survival. J Hepatol. 2021 Jun;74(6):1362-1372

Fermer le menu