Vendredi 1er octobre 2021 - 16h42

Résumé N°: CO_44

Evaluation non-invasive pour exclure la cirrhose chez les patients atteints d’hépatite chronique D : Analyse de 230 patients de l’étude D-LIVER

T. Asselah*, M. Buti, D. Yardeni, P. Lampertico, R. Howard, I. Choong, J. Wagstaff, O. Etzion (Clichy, Barcelona, Beer-Sheva, Milan, California)

Introduction : Dans l’hépatite chronique D (CHD), les facteurs associés à la cirrhose n’ont pas été bien étudiés. Peu de données existent concernant les méthodes non invasives d’évaluation de la cirrhose. Cette étude vise à décrire les facteurs associés à la cirrhose et à évaluer les performances diagnostiques de plusieurs méthodes non invasives pour confirmer ou exclure la cirrhose chez les patients atteints d’HCD, notamment l’APRI, le FIB-4, le Fibrotest et l’élasticité hépatique (Fibroscan).

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Les données démographiques, cliniques, biologiques et histologiques des 230 premiers patients randomisés dans l’essai de phase 3 D-LIVR (NCT03719313) en cours, ont été évaluées. D-LIVR est le plus grand essai thérapeutique mondiale sur l’HCD, qui étudie le lonafarnib, agent oral en développement . Une biopsie hépatique est requise pour chaque patient pour établir le diagnostic de cirrhose. Le diagnostic de la cirrhose avec une évaluation non invasive était basée sur des échelles établies et des valeurs seuils de APRI > 2, FIB-4 > 3,27, Fibrotest > 0,74, élasticité (Fibroscan) > 12,5 kPa.

Résultats : Les patients atteints de cirrhose (n=67) ont été comparés aux patients sans cirrhose (n=163). Ceux atteints de cirrhose étaient plus âgés (âge moyen 48,5vs43,0 ans, p=0,0008), avec une tendance à l’obésité (IMC>30 kg/m2) (23,9% vs 11,7%, p=0,08). Il n’y avait pas de différence statistique entre ces deux groupes en ce qui concerne les taux initiaux d’ALT, de glucose, d’albumine, de bilirubine, de quantification de l’Ag HBs, de charge virale VHD ou VHB. Les scores suivants :APRI > 2, FIB-4>3,27, Fibrotest>0,74 étaient corrélés à la présence d’une cirrhose. Cependant, une grande proportion de patients atteints de cirrhose (55-64%) n’ont pas été identifiés comme cirrhotiques par ces scores. Peu de patients (8-11%) sans fibrose ont été mal classés comme ayant une cirrhose. L’élasticité ( > 12,5 kPa) était corrélée à la cirrhose, mais 41,8 % des patients n’ont pas été identifiés par les scores et une grande proportion (53,4%) de patients sans fibrose ont été classés à tort comme ayant une cirrhose. Une combinaison associant APRI < 2 et de Fibroscan < 12,5 kPa avait une VPN de 96,9% pour exclure la cirrhose. Une combinaison de FIB-4 < 3,27 et Fibroscan > 12,5 avait une VPN de 96,3% pour exclure la cirrhose.

Conclusion : L’APRI, le FIB-4, le Fibrotest et le Fibroscan ne permettent pas un diagnostic précis de la cirrhose chez les patients atteints d’HCD. Cependant, la combinaison des marqueurs sériques (APRI < 2 ou FIB-4 < 3,27) et de l’élasticité (< 12,5 kPa) peut exclure la présence d’une cirrhose. Pour les patients qui ne répondent pas à ces critères, une biopsie hépatique peut être utile pour le diagnostic de la cirrhose. La biopsie hépatique est le test de référence la plus fiable pour la détection de la cirrhose dans cette population.

Déclaration de conflit d’intére t:
Tarik Asselah, Maria Butii, Pietro Lampertico et Ohad Etzion sont investigateurs cliniques et/ou orateurs et/ou consultants pour : Eiger, Gilead Sciences, Janssen Pharmaceuticals, and MYR-Pharma. Ingrid Choong et Johanna Wagstaff sont des employées de Eiger. Rob Howard est employé de Veridicalsolutions.

Fermer le menu