COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_15

Dépistage de la fibrose hépatique à l’aide du Fib-4 calculé lors d’un bilan biologique en milieu psychiatrique

I. Raqi*, N. Bandar, M. Tahiri, W. Badre, F. Haddad, W. Hliwa, A. Bellabah, FZ. El Rhaoussi, I. El Hajoujy, M. Agoub, A. Khoubila (Casablanca)ean-Michel Pawlotsky* (Créteil), Jeffrey V Lazarus (Barcelona), Jordan Feld (Toronto), Yanjun Bao (North Chicago), Ana Gabriela Pires Dos Santos (North Chicago), Sanchez Gonzalez Yuri (North Chicago), Stefan Zeuzem (Frankfurt)

Introduction : Les patients souffrant de troubles psychiatriques sont généralement plus exposés aux maladies du foie, notamment celles liées à l’hépatite alcoolique, l’hépatite B et l’hépatite C. Dans ce contexte le dépistage de la fibrose hépatique chez cette population serait justifié. L’indice FIB-4 est un test simple de fibrose non invasive combinant âge, transaminases et numération plaquettaire, développé pour le diagnostic de la fibrose avancée. Le but de notre étude est d’évaluer en population psychiatrique l’intérêt du dépistage de la fibrose hépatique à l’aide du Fib-4 calculé lors d’un bilan biologique au cours duquel un bilan hépatique et la numération des plaquettes étaient demandés.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Entre janvier et décembre 2020 le Fib-4 a été calculé de façon rétrospective chez 217 malades hospitalisés au service de psychiatrie du CHU Ibn Rochd, les patients de plus de 70 ans ou bien sous chimiothérapie étaient exclus de l’étude. Les sérologies virales B et C étaient disponibles chez tous les malades. D’autres facteurs de risque de cirrhose hépatique ont été étudiés telles que la consommation d’alcool et le diabète.

Résultats : 16 (7,4%) parmi les 217 patients ont une fibrose significative (Fib-4 >2,67), 151 (69,6%) ont une absence de fibrose (Fib-4 <1,3), et 50 (23%) ont une fibrose indéterminée (Fib-4 entre 1,3 et 2,67). L’Age moyenne de la population d’étude est de 37.4 ans avec des extrêmes 19 et 65 ans.
Parmi les 16 malades avec une fibrose avancée, un seul cas d’hépatite virale B a été détecté. Il n’a pas été constaté d’association significative avec la consommation d’alcool ou la présence d’un diabète dans cette population.

Conclusion : Ce travail montre l’intérêt du Fib-4 pour un dépistage de la fibrose en population psychiatrique. Ce score peut être calculé automatiquement lors de tout bilan biologique dès lors que les ASAT/ALAT et plaquettes sont demandées, et nécessite une collaboration entre cliniciens et biologistes afin de dépister les hépatopathies avancées et leur prise en charge précoce avant le développement des complications

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu