COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_18

Les erreurs nutritionnelles des patients suivis pour stéatopathie métabolique et leurs impacts sur la progression vers la cirrhose

F. Ben Farhat*, B. Bouchabou, R. Ennaifer, R. Ennaifer, H. Ben Nejma (Ariana, Marsa)

Introduction : La stéatopathie métabolique non alcoolique (NAFLD) est actuellement considérée comme la première cause d’hépatopathie chronique compte tenu de la prévalence croissante du diabète et de l’obésité. C’est une maladie plurifactorielle dont l’alimentation constitue un facteur environnemental important dans le développement et la progression vers la cirrhose.

Objectifs : Evaluer le statut nutritionnel des patients et de déterminer les facteurs de risque de progression vers la cirrhose.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude transversale ayant inclus 127 patients suivis à la consultation externe de gastro-entérologie pour une stéatose hépatique ou une stéato-hépatite sur une période de 6 mois. Un examen clinique avec un calcul du BMI et du périmètre ombilical a été réalisé. Une enquête alimentaire permettant de déterminer les apports qualitatifs et quantitatifs spontanés a été pratiquée pour chaque patient. Le score fib4 a été calculé chez tous les patients afin d’évaluer la présence ou non d’une fibrose significative. Un Fib4≥ 1,3 était considéré comme élevé. Une analyse statistique a été réalisée grâce au logiciel SPSS 21.0 (p considéré comme statistiquement significatif si <0,05)

Résultats : Pour les 127 patients inclus, l’âge moyen était de 52,85ans. Le sex Ratio H/F était de 0,57. Une obésité et un tour de taille élevé ont été retrouvés dans respectivement 98,8% et 90,9% des cas avec un IMC moyen de 30,75kg/m2.L’apport énergétique, l’apport glucidique, lipidique et d’acides gras saturés étaient élevés chez respectivement 100%, 51,5%, 48,5% et 75,8%. Cependant, l’apport en acides gras mono insaturés (24,2%) et polyinsaturés (100%) étaient plus bas. Les apports en antioxydants étaient réduits chez tous les patients. L’apport journalier en fibres alimentaires était faible chez 72,7% des patients. Une carence en vitamine C était notée chez tous les patients et une carence en vitamine E était objectivée chez 78,8%. Aucun patient ne pratiquait une activité physique. Quarante-trois patients avaient un Fib4 élevé. Les facteurs associés à une fibrose significative étaient l’hypertension artérielle mal contrôlée (p= 0,05), un taux de cholestérol sanguin élevé (p=0,001), la cytolyse persistance (p=0,002), un apport lipidique élevé (p=0,03) et une carence en vitamine E (p=0,004).

Conclusion : La stéatopathie métabolique est une complication fréquente chez les obèses qui peut évoluer vers la cirrhose et le CHC. Afin de limiter sa progression vers la cirrhose, une prise en charge nutritionnelle associée à une activité physique régulière et une équilibration des différents facteurs de risque (Hypertension artérielle, hypercholestérolémie) s’imposent.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu