COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_27

Données de vie réelle sur l’utilisation en pratique clinique du cabozantinib dans la prise en charge du carcinome hépatocellulaire à partir de la base de données RaPiDo et de la cohorte CHIEF

E. Spitzer*, R. Anty, JM. Peron, E. Nguyen-Khac, P. Mathurin, P. Merle, C. Silvain, JF. Blanc, N. Ganne, T. Decaens, G. Amaddeo, S. Cattan, H. Ben Khadra, A. Louvet, G. Lassailly, S. Dharancy (Lille, Nice, Toulouse, Amiens, Lyon, Poitiers, Bordeaux, Bondy, Grenoble, Créteil)

Introduction : Le cabozantinib a obtenu une extension d’AMM pour le traitement du CHC en 2nde ligne après sorafenib en 2018 après publication des résultats de la phase 3 CELESTIAL. Comme dans de nombreux essais, la population de l’étude CELESTIAL était différente de notre population cible en France. Les objectifs de notre étude étaient de décrire le profil des patients en ‘vie réelle’ recevant du cabozantinib, de rapporter son efficacité (réponse radiologique et survie) et sa tolérance et de comparer nos résultats à ceux de CELESTIAL.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude observationnelle de pratique incluant tous les patients atteints de CHC traités par cabozantinib entre juin 2018 et janvier 2021 extraits: 1) de notre base de données de RCP régionale ‘RaPiDo’ (RAcourcissement Personalisé des Investigations en vue d’une Décision Oncologique) dédiée aux tumeurs hépatiques et, 2) de la cohorte nationale CHIEF (Carcinome Hépato cellulaIRe En France). Les données complémentaires de suivi cliniques, biologiques et morphologiques ont été saisies de manière prospective.

Résultats : La population finale comprenait 74 patients, 84% d’hommes, d’un âge médian de 66 ans, 82% avaient une cirrhose liée à l’alcool dans 59% des cas, 55% avait précédemment reçu au moins un traitement loco-régional et 6 patients étaient transplantés du foie. Parmi les cirrhotiques, 70% étaient Child A et 30% de classe B/C. Le CHC était classé BCLC C dans 85% des cas. Le cabozantinib était prescrit dans le cadre de son AMM que dans 31% des cas avec une posologie médiane d’introduction de 40 mg/jr. La durée médiane de traitement était de 4.3 mois. Le taux de réponse objective était de 5% et le taux de contrôle de la maladie de 71%. Seul l’IMC élevé du patient était identifié comme facteur prédictif de contrôle de la maladie (30,1 vs 26,1, p = 0,01). La survie globale médiane était de 11,5 mois. Les facteurs prédictifs de survie étaient l’IMC (p=0,04), la taille cumulée des nodules de CHC (p=0,04) et l’absence de thrombose portale tumorale (p=0,06). Quarante % ont arrêté le traitement pour intolérance. Les événements indésirables les plus fréquents étaient principalement la fatigue (38%), la diarrhée (32%) et la décompensation de cirrhose (25%). Les événements de grade 3 ou 4 ont été la fatigue et la décompensation de la cirrhose (ascite dans 73% des cas). Deux facteurs prédictifs d’événements indésirables de grade 3 ou 4 lors de la première visite de suivi étaient le diabète (70% versus 35%, p = 0,04) et les antécédents d’événements indésirables avec le sorafénib (55% versus 44% p = 0,004).

Conclusion : Cette étude en ‘vie réelle’, qui incluait des patients caucasiens, non sélectionnés, atteints de cirrhose majoritairement liée à l’alcool et traités par cabozantinib dans 2/3 des cas hors AMM, met en évidence des résultats comparables en termes de contrôle de la maladie, de survie, de durée de traitement et de tolérance à ceux obtenus dans l’étude d’enregistrement CELESTIAL.

Déclaration de conflit d’intérêt

Remerciements : Comité scientifique CHIEF: AFEF (Pr Blanc, Pr Decaens, Pr Ganne, Pr Merle), FFCD (Pr Lepage, Dr Manfredi), UNICANCER GI (Dr Boige, Dr Sarabi), ANGH (Dr Rosa, Dr Baron), CREGG (Dr Hanslik, Dr Fontanges), GERCOR (Dr Rousseau), SNFGE (Pr Nousbaum, Dr Ollivier), SFP (Pr Lebail, Pr Guettier, Pr Paradis), SIAD SFR (Pr Vilgrain), ACHBT (Pr Boleslawski, Pr Lesurtel), SFRO (Peiffert, Rio), ANRS (Pr Nahon), Chercheurs (Dr Clément, Pr Zucman-Rossi), Parcours de soins (Pr Costantin, Dr Amaddeo)

Fermer le menu