COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_29

Résection hépatique pour carcinome hépatocellulaire unique de grande taille : un score pronostique avant et après la chirurgie

G. Amaddeo*, V. Nguyen-Khac, R. Rhaiem, H. Regnault, A. Sessa, S. Mule, C. Duvoux, A. Laurent, A. Luciani, J. Calderaro, V. Leroy, F. Roudot-Thoraval, R. Brustia, D. Sommacale (Créteil, Reims)

Introduction : La résection hépatique est une option thérapeutique curative pour le carcinome hépatocellulaire (CHC) de taille > 5 cm, mais la survie est plus faible que pour les tumeurs de plus petite taille essentiellement en raison d’un taux plus élevé de récidive.Il n’existe actuellement aucun outil approprié pour la stratification du risque de récidive post-chirurgie.Ainsi, nos objectifs étaient d’identifier 1) la survie sans récidive et 2) les facteurs pronostiques de récidive avant et après hépatectomie pour CHC unique >5 cm.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Cent-vingt patients ayant bénéficié d’une résection hépatique pour un CHC unique >5cm ont été inclus dans 2 centres tertiaires français. Les données cliniques, biologiques et radiologiques pré- et post-opératoires ont été recueillies de manière standardisée et anonymisée. L’objectif primaire était la détermination de la survie sans récidive. Les objectifs secondaires étaient la détermination de la survie globale et la recherche des facteurs pronostiques de récidive.

Résultats : La majorité (84%) de patients étaient de sexe masculin avec un âge médian de 66 ans (IQR 58-74). Une cirrhose child A était présente chez 39 patients (33%). Le score Meld médian était 6 (IQR 6-6).En termes d’étiologie, il y avait une majorité d’hépatopathies liées à l’alcool (30%), VHB (14,2%) et VH C (11,7%). Le score AFP était ≥ 3 chez 82 patients (68,3%). La survie médiane sans récidive était de 27,7 mois (IC95% : 17-38.4), et 37% des patients étaient indemnes de récidive à 5 ans. La survie globale médiane était de 74,2 mois (IC 95% : 62,8-85,6), et la survie à 5 ans après chirurgie de 57,5% (+/- 5,5%).En analyse multivariée (modèle de Cox), les facteurs pronostiques(FP) préopératoires de récidive de CHC étaient : un taux d’AFP >7 ng/mL (HR 2.348 ; p=0.003), une invasion portale à l’imagerie (HR 1.941 ; p=0.039) et l’existence d’une cirrhose (HR 2.09 ; p=0.009).A partir de ces FP, nous avons obtenu un score de risque de récidive permettant de différentier 3 groupes avec une médiane de survie sans récidive de CHC significativement différente (p<0,001). Un score de 0 (aucun FP) permet d’identifier un groupe à faible risque (médiane de survie non atteinte), un score de 1 (un seul FP) un groupe à risque intermédiaire (médiane 28 mois) et un score ≥ 2 (2-3FP) un groupe à haut risque (médiane 9 mois)(Fig1).La prise en compte des paramètres post-opératoires identifiait la présence de nodules satellites comme seul facteur prédictif significatif de la récidive. Un score global incluant paramètres pré et post-opératoires permettait d’améliorer la performance pronostique(Fig2).

Conclusion : La résection chirurgicale du CHC de taille >5 cm est associée à une survie sans récidive prolongée chez près de 40% des patients. L’utilisation d’un score prédictif de récidive, constitué de données facilement accessibles en pré et post-thérapeutique, pourrait permettre de mieux préciser les indications de traitement et d’affiner la prise en charge après résection.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu