COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_31

Thermo-ablation percutanée du carcinome hépatocellulaire : analyse de la survie et de la récidive en fonction du caractère uni- bi- ou tri-focal

A. Preel* (Montpellier)

Introduction : La thermo-ablation percutanée (TA) est un traitement validé et bien étudié pour le carcinome hépatocellulaire (CHC) de petite taille (<3cm). Le CHC multifocal est apparu comme un facteur péjoratif principalement dans des cohortes asiatiques (population avec cirrhose virale) après TA sous guidage échographique uniquement. Malheureusement, il n’existe pas de données occidentales sur l’influence du nombre de nodules de CHC (uni-/bi-/tri-focal) sur la récidive et la survie après une TA multimodale.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : La récidive et la survie ont été extraites d’une base de données prospective de tous les patients ayant subi une TA pour un CHC au stade très précoce/précoce (BCLC 0/A) dans notre établissement.

Résultats : De janvier 2015 à avril 2020, nous avons analysé 281 patients (92 % de cirrhose) présentant un CHC unifocal (216 patients), bifocal (46 patients) et trifocal (16 patients). Le délai médian de récidive à distance était de 34,3 mois (IC95% : 29,8-46,9), 8,5 mois (IC95% : 5,1-12,1, p<0,001), et 5,3 mois (IC95% : 3-12,3, p<0,001) respectivement pour les CHC uni-, bi- et tri-focaux. La TA du CHC bi- et tri-focal était liée à un risque élevé de récidive à distance très précoce (<6 mois) (38,8% et 50%, respectivement). Dans l’analyse multivariée, le CHC bifocal par rapport au CHC unifocal (HR=2,46, p<0,001) et le CHC trifocal par rapport au CHC unifocal (HR=2,70, p=0,021) prédisaient indépendamment une survie sans récidive (RFS) plus courte. La durée médiane de survie n’a été atteinte que pour le groupe CHC trifocal (30,3 mois [95CI:19,3-non atteint]). Le CHC trifocal par rapport au CHC unifocal était indépendamment associé à une survie globale plus courte (HR=3,30 (95%CI : 1,37-8,02) p=0,008), alors que le CHC bifocal par rapport au CHC unifocal ne l’était pas (p=0,27).

Conclusion : En conclusion, les CHC bi- et tri-focaux ont un risque accru de récidive à distance, ce qui se traduit par une RFS plus faible. La survie globale après la TA d’un CHC trifocal est significativement inférieure à celle qui était attendue après un traitement curatif, se rapprochant des patient BCLC B et invite à une potentielle sous-catégorisation au sein du groupe BCLC A. La transplantation hépatique devrait certainement être envisagée plus tôt dans cette sous-population. Un espoir raisonnable provient des essais sur l’immunothérapie adjuvante/néoadjuvante. https://res.mdpi.com/d_attachment/cancers/cancers-13-02700/article_deploy/cancers-13-02700.pdf

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu