COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_33

Efficacité et sécurité des anticoagulants dans le traitement de la thrombose porte chez les patients cirrhotiques

M. Nasiri*, O. Elmqaddem*, A. Taiymi, S. Naji, N. Kennoudi, I. Kamaoui, A. Zazour, A. Elmekkaoui, G. Kharrasse, MZ. Ismaili, W. Khannoussi* (Oujda)

Introduction : La thrombose porte(TP) est une complication fréquente de la cirrhose, le but de notre étude est d’évaluer l’efficacité et la sécurité du traitement anticoagulant dans la reperméabilisation de la thrombose porte chez les pts cirrhotiques.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes: Etude prospective incluant tous les cas de TP chez des pts atteints de cirrhose traités dans notre service du 01/2017 au 03/2021, le diagnostic et le contrôle de la reperméabilisation ont été retenus sur angioscanner abdominal, l’endoscopie OGD a été réalisée avant l’initiation de tout traitement.

Résultats : 16 pts avec TP ont été traités durant cette période sur 180 pts cirrhotiques suivis soit 52%,sex ratio F/M était 1,2, âge moyen:53 ans[34 à 81].L’étiologie de la cirrhose était une hépatite virale B dans 6,25%(n=1),une hépatite virale C dans 6,25%(n=1),une cholangite biliaire primitive dans 12,5%(n=2)un syndrome de Budd Chiari dans 6.25%(n=1)et indéterminée dans 62,5%(n=10).Le score de Child-Pugh au diagnostic était A, B et C chez respectivement 75%(n=12),19%(n=3) et 6%(n=1).La découverte concomitante d’une cirrhose et d’une thrombose porte a été observée dans 25%(n=4),et pour 75%(n=12):la durée moyenne entre le diagnostic de cirrhose et de TP était de 4,5 ans[3 mois à 10 ans].Les investigations étiologiques ont révélé un déficit en protéine S chez 3 pts,un déficit en antithrombine chez 3 pts.8 La durée moyenne entre le diagnostic et le début du traitement était de 6 mois [1 semaine à 20 mois],le délai était dû au contrôle endoscopique des varices oesophagiennes. Une reperméabilisation a été observée chez les pts qui ont été traités précocement avant 8 semaines [1 à 24 semaines].Après au moins 6 mois de traitement, une reperméabilisation de la veine porte a été obtenue dans 25%(n=4),une persistance de la thrombose 50%(N = 8),une extension dans 12,5%(n = 2),et 12,5% ont développé un cavernome porte.Chez les pts qui ont reçu une anticoagulation par HBPM:37,5% d’entre eux ont eu une reperméabilisation complète un saignement minime était la principale complication de l’anticoagulation dans 25% (4 cas):2 cas de gingivorragies,1 cas de métrorragies chez les pts recevant du rivaroxaban et 1 cas d’hémorragie par rupture des varices oesophagiennes chez un patient qui a reçu les HBPM.

Conclusion : Le traitement anticoagulant dans la thrombose porte chez les pts cirrhotiques a permis la reperméabilisation dans 25% lorsqu’il a été démarré précocement un saignement minime était la principale complication du traitement dans seulement 25% des cas,50% chez les pts recevant du rivaroxaban et 12,5% avec l’HBPM,la reperméabilisation a été obtenue dans 37,5% avec l’HBPM et 0% avec le rivaroxaban ou l’acénocoumarine. L’initiation précoce du traitement pourrait être positivement associée à un taux élevé de reperméabilisation de la veine porte les limites de notre étude étaient le retard d’initiation du traitement dû à la gestion des contre-indications et le nombre limité des pts inclus.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu