COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_38

Impact pronostique du traitement anticoagulant de la thrombose porte chez les patients cirrhotiques

O. Elmqaddem*, A. Taiymi, M. Nasiri*, S. Naji, A. Zazour, A. Elmekkaoui, G. Kharrasse, MZ. Ismaili, W. Khannoussi* (Oujda)

Introduction : La thrombose porte (TP) est une complication fréquente chez les patients cirrhotiques et sa gestion thérapeutique n’est pas encore codifiée. Le but de notre étude était de déterminer l’impact pronostique du traitement anticoagulant de la TP chez les patients cirrhotiques.

Objectif de l’étude : Le but de notre étude était de déterminer l’impact pronostique du traitement anticoagulant de la thrombose portale aigue chez les patients cirrhotiques.
Patients et méthodes ou matériels et méthodes: Etude prospective incluant tous les patients suivis pour cirrhose dans notre formation entre Janvier 2017 et Mars 2021

Résultats : Un total de 31 pts avec thrombose veineuse porte cruorique ont été inclus sur 180 pts suivis pour cirrhose au cours de cette période avec une prévalence de 17%
L’âge moyen était de 54 ans [36,81], le sex-ratio H / F: 0,4. L’étiologie de la cirrhose était: hépatite B chronique dans 16% (n = 5), hépatite C chronique dans 3% (n = 1), cholangite biliaire primitive dans 6% (n = 2), hépatite auto-immune dans 3% (n = 1) ), Syndrome de Budd Chiari dans 3% (n = 1) et idiopathique dans 67% (n = 21). Avant le diagnostic de la TP, le score de Child-Pugh était classé comme suit : A dans 67% (n = 21), B dans 26% (n = 8) et C dans 6% (n = 2). Les principales décompensations de cirrhose étaient : ascite dans 54% (n = 17), hémorragie liée à l’HTP dans 6% (n = 2) et CHC dans 6,4% (n = 2).
Un traitement anticoagulant a été indiqué dans 51% des cas (n = 16). 53% (n = 8) ont été traités avec de l’héparine de bas poids moléculaire (HBPM), 40% (n = 6) avec de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD) et 6,4% (n = 2) avec de l’acénocoumarol. Parmi les patients traités, 6% avaient une décompensation hémorragique, 6% avaient une décompensation ascitique et 13% avaient une encéphalopathie hépatique.
L’évolution des pts traités sur la période d’étude était comme suit; (voir tableau 1)

Conclusion : Dans notre étude, 60% des patients avaient un score Child A au moment du diagnostic de TP, tous les patients présentaient des signes d’hypertension portale avec une décompensation d’ascite notée dans la moitié des cas.
Après l’apparition de la TP 29% des pts ont aggravé le score pronostique de Child.
Par ailleurs, 40% des pts non traités ont aggravé le score de Child contre 18% des pts traités tout en tenant compte les autres décompensations survenues au cours de l’évolution.

Les patients traités avaient amélioré leur score Child dans 25% des cas, contre 13% des pts non traités.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu