COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_43

Dépistage de l’infection par le virus de l’hépatite C et accès au traitement à l’hôpital : étude de cohorte rétrospective longitudinale

L. Parlati*, A. Vallet-Pichard, JF. Meritet, C. Guérin, H. Fontaine, P. Sogni, V. Mallet, S. Pol (Paris)

Introduction : L’élimination de l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) pour 2030 implique un renforcement du dépistage et de l’accès aux traitements antiviraux.
Les données sur le dépistage de l’hépatite C et sur l’accès au traitement depuis l’introduction des antiviraux directs (AVD) font défaut dans la littérature.
Nous avons décrit les pratiques de dépistage des anticorps anti-VHC et de l’ARN VHC dans un centre de soins tertiaires parisien et évalué l’accès au traitement.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : Nous avons analysé les données issues du service de Virologie du Centre Hospitalier Universitaire Cochin (Paris, France) entre 2005 et 2018. Nous avons étudié les prescriptions des anticorps anti-VHC et de l’ARN VHC au cours du temps par les différents services, hors Hépatologie, et les patients qui ont reçu un traitement antiviral dans le centre.

Résultats : L’activité de dépistage a augmenté dans le temps avec une moyenne de 7 029 tests par an (sérologie VHC et/ou ARN VHC) en 2011 (mise à disposition des AVD) à 12 445 en 2012 et 17 998 en 2018.
Dans notre centre, 114 181 tests de dépistage ont été effectués entre 2005 et 2018.
Parmi les 108 939 (97,3%) patients dépistés dans les services hors Hépatologie, 3 861 (3,5%) avaient une sérologie virale C positive, dont 1 997 (1,8%) patients avec un ARN VHC restant détectable et 1 035 (0,9%) qui n’ont jamais eu d’ARN VHC testé sur site.
Parmi tous les patients dépistés à l’hôpital Cochin hors Hépatologie entre 2005 et 2018, 1 997 (1,8%) patients avaient une indication thérapeutique mais n’ont pas été traités et 1 035 (0,9%) n’ont eu qu’un dépistage partiel.

Conclusion : La prévalence du VHC reste 3 fois plus élevée dans la population hospitalière hors Hépatologie que dans la population générale. Malgré la disponibilité des AVD et l’augmentation du dépistage du VHC, l’accès aux AVD n’est pas encore universel justifiant le maintien des mesures d’information.

Déclaration de conflit d’intérêt :
LP: workshop ou invitation à un congrès Gilead, AbbVie, MSD; AVP: sub investigateur d’étude clinique, workshop ou invitation à un congrès Gilead, BMS, MSD, Roche, Janssen, AbbVie, Intercept, Genfit, Galmed; JFM: pas de conflit d’intéret; CG: pas de conflit d’intéret; HF: board, workshop ou invitation à un congrès : Gilead, AbbVie, Myrpharma; PS: Investigateur d’étude clinique, board, workshop ou invitation à un congrès : Gilead, BMS, MSD, Roche, Janssen, AbbVie, Intercept, Genfit, TheraSciences, Galmed; VM: Investigateur d’étude clinique, board, workshop ou invitation à un congrès : AbbVie, Gilead, Intercept, Genfit, SP: a reçu des honoraires de consultant ou d’orateur de Janssen, Gilead, Roche, MSD, Abbvie, Biotest, Shinogi, ViiV, LFB et des bourses de Abbvie, Gilead, Roche et MSD

Fermer le menu