COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PO_46

L'expérience des road trip réalisés par des pairs de 2019 a 2021 ou comment compléter le dépistage par la surveillance de la guérison des hépatites C

P. Melin*, J. Pont, L. Garbet, J. Sainty, V. Monot, S. Bresson (Saint Dizier, Dijon)

Introduction : L’objectif de l’OMS est d’éliminer l’hépatite C de la planète pour 2030. Les usagers de drogues restent un réservoir de l’hépatite C avec des recontaminations possibles.Des patients guéris membres de SOS Hépatites proposent depuis fin 2019 aux structures « addicto » de venir avec un « full package » soit : TROD, Fibroscan® et Ge-neXpert® pour dépister, bilanter et aider à prendre en charge les usagers dépistés porteurs de l’hépatite C.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : En 2019, 2020 et printemps 2021, en Bourgogne Franche-Comté (BFC), une équipe de patients a initié des « roadtrips hépatants » d’une durée de deux semaines, ils ont fait étape dans des structures de type CSAPA/CAARUD/microstructures pour proposer un dépistage de l’hépatite C.
4 objectifs :
– Tester les patients par TROD, s’ils sont positifs, vérifier la présence du virus avec le Ge-neXpert, proposer un FibroScan®, estimer le degré de fibrose et, si tout est en accord avec un parcours simplifié, les faire repartir le jour même avec un traitement débuté grâce à une consultation médicale sur site.
– Pour les patients déjà traités par le passé, confirmer la guérison par la recherche directe d’ARN du virus.
– Pour les patients qui se seraient recontaminés, les ramener dans un parcours de soins.
– Pour tous les patients, proposer un FibroScan® pour évaluer la fibrose.

Résultats : – Roadtrip 2019 : 108 UD testés : 12 avaient un ARN+, tous avec une fibrose minime, évaluée par fibroscan, permettant un parcours simplifié, 2 guérisons confirmées, 2 recontaminations.
– Roadtrip 2020 : 112 UD testés, 10 avaient un ARN+, tous accessible à un traitement simplifié, aucune recontamination, 5 guérisons confirmées.
– Roadtrip 2021 : 93 UD testés, 3 avaient unARN+ (traitement simplifié OK), 1 patient en échec de traitement, 9 guérisons confirmées au GeneXpert®, aucune recontamination.
DISCUSSION: Les roadtrips se suivent mais ne se ressemblent pas …. Le dernier a été effectué pendant le dernier confinement, les usagers venaient sur RV, mais on peut constater des points positifs
– Les usagers acceptent le dépistage mais ils viennent aussi pour vérifier leur guérison.
– On a constaté moins de dépistages positifs en 2021 comparativement, mais les structures dépistent davantage par elles-mêmes ce qui est un point positif.
– Beaucoup de patient ont été dépisté porteur de fibroses sévères (détectées au Fibroscan), notamment au dernier road trip (plus d’usagers avec en difficultés avec l’alcool)

Conclusion : Ce roadtrip conduit par des pairs, anciens toxicomanes pour certains, guéris de l’hépatite C , membres d’une association, formés aux TROD, et accompagnés de soignants, confirme l’adhésion des usagers de drogues à ce type de dépistage, tant pour l’acceptation du dépistage et l’accès aux soins mais aussi pour parler de RDRD et éviter les recontaminations mais surtout pour contrôler les guérisons. Il permet le dépistage et les soins mais on découvre qu’il a toute sa place dans une stratégie de surveillance des guérisons en évitant les recontaminations.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt

Fermer le menu