COMMUNICATIONS AFFICHÉES AFEF 2021

Résumé N° : PP_07

Profils des patients atteints de CHC non résécable dans la nouvelle ère de l'immunothérapie : Premiers résultats de l'étude ELITor, basés sur la cohorte française prospective et multicentrique CHIEF

E. Nguyen Khac*, P. Nahon, O. Ganry, H. Ben Khadhra, P. Merle, G. Amaddeo, C. Silvain, JM. Peron, P. Mathurin, R. Anty, M. Gilbert, A. Tanang, J. Dupin, G. Ducournau, JF. Blanc, Pour Le Groupe De La Cohorte Française CHIEF (Amiens, Bobigny, Lyon, Créteil, Poitiers, Toulouse, Lille, Nice, Paris, Bordeaux)

Introduction : CHIEF1 est une cohorte française, prospective et multicentrique de patients atteints de carcinome hépatocellulaire (CHC). L’étude ELITor est une analyse rétrospective de données en vie réelle, collectées à partir de la cohorte CHIEF, visant à obtenir des informations sur les séquences de traitements, la description des caractéristiques cliniques et la qualité de vie (QoL) des patients atteints de CHC non résécable.

Patients et méthodes ou matériels et méthodes : La population de l’étude ELITor est constituée de patients qui ont été inclus dans la cohorte CHIEF entre le 01 sept 2019 et le 04 déc 2020, et ayant reçu une thérapie locorégionale palliative et/ou un traitement systémique. La répartition des centres actifs, les caractéristiques étiologiques, socio-démographiques et clinico-biologiques des patients, les séquences de traitements et la qualité de vie des patients ont été analysés.

Résultats : Parmi les 1154 patients inclus dans la cohorte CHIEF, 367 patients étaient éligibles pour l’étude ELITor (population globale). Les hommes étaient majoritaires (88,3%), âgés de 67,4 ± 9,7 ans. L’étiologie principale du CHC était une consommation excessive d’alcool seul (29,1 %), une consommation excessive d’alcool associée à une autre étiologie (26,9 %), un syndrome métabolique seul (15,4 %) et une infections virales seules (15,1 %). 79,0% des patients ont reçu au moins un traitement systémique palliatif de première ligne, 73,4 % TKI.
A l’initiation du premier traitement palliatif, 97,1 % des patients avaient un ECOG de 0/1, 78,5 % avaient un score de Child-Pugh A, 24,2 % et 68,2 % avaient un stade BCLC B et C, respectivement, et 25,3 % avaient une AFP ≥ 400 ng/ml. Le score de l’état de santé global QLQ-C30 était de 62,3 ± 22,4 pour les patients dont le questionnaire était disponible (n=173).
L’étude ELITor a permis également d’obtenir des données précoces chez 53 patients ayant reçu au moins un traitement combiné atezolizumab+bevacizumab lors de leur première ligne de traitement systémique (population atezo-beva). L’étiologie principale pour cette population était une consommation excessive d’alcool seule ou une infection virale seule (30,8% chacun), une consommation excessive d’alcool seule associée à une autre étiologie (17,3%) et un syndrome métabolique seul (13,5%) ; au début de la première ligne de traitement, 100% des patients avaient un score de Child-Pugh A, 92,3% avaient un ECOG de 0/1, 7,5% avaient un stade BCLC B et 92,5% BCLC C.

Conclusion : CHIEF est la première cohorte prospective nationale de patients atteints de CHC en France, fournissant des données épidémiologiques récentes, à grande échelle et de qualité, très attendues par la communauté scientifique.

Déclaration de conflit d’intéret :
Abbvie, Astra-Zeneca, Bayer, BMS, EISAI, Evive Biotech, Gilead, Intercept, IPSEN, LILLY, MSD, MYRPHARMA, Novo Nordisk, ONXEO, Roche, Sanofi
Références: 1 ClinicalTrials.gov ID : NCT04348838

Fermer le menu