Résumé n°EP_30

Prévalence de la stéatose hépatique chez les personnes vivant avec le VIH : résultats d’une étude prospective monocentrique

A. Abdellah* (Blida)

Introduction :
Les maladies hépatiques représentent une cause majeure de morbidité et de mortalité chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Les hépatites virales chroniques en sont pour une large part responsables, mais la stéatose hépatique et ses complications ont émergé au cours des dernières années comme cause importante d’évolution vers la fibrose dans cette population.

Patients et méthodes / ou matériel et méthodes :
Dans le cadre de cette étude prospective monocentrique, nous avons examiné des patients PVVIH suivis en consultation de maladies infectieuses au CHU d’Oran entre juin 2021 et décembre 2021 afin de dépister systématiquement une stéatose hépatique.N’ont pas été inclus dans cette étude, les patients connus porteurs d’une hépatopathie chronique quelque soit son étiologie de même que les consommateurs chroniques d’alcool 

Résultats :
Nous avons ont inclus un total de 207 patients, dont 134 femmes et 73 hommes (sex-ratio = 0,54), avec une moyenne d’âge de 46,5 ans (19-75 ans). L’indice de masse corporelle moyen était de 25,7 kg/m2 (19,6-52 kg/m2), et le tour de taille moyen était de 83 cm (65-134 cm).

Parmi les patients, 37 (17,8 %) avaient des antécédents de diabète de type 2, et 18 (8,7 %) présentaient une hypertension artérielle. Sur le plan biologique, 51 patients (24,6 %) présentaient une hypertriglycéridémie, et 34 patients (16,4 %) présentaient une élévation des GGT.

Nous avons constaté que 100 patients (48,3 %) présentaient un indice de stéatose hépatique (FLI) inférieur à 30, 44 patients (19,8 %) avaient un FLI égal ou supérieur à 30, et 66 patients (31,9 %) avaient un FLI supérieur à 60. Ces résultats suggèrent que les patients présentent un risque modéré à élevé de stéatose hépatique et pourraient bénéficier d’une échographie hépatique systématique. Parmi ces patients, 56 (27,7 %) présentaient une stéatose hépatique.

Conclusion :
Cette étude met en évidence l’importance de dépister et de surveiller la stéatose hépatique chez les PVVIH, en particulier en raison de son lien avec la fibrose hépatique. Une détection précoce et une gestion appropriée de la stéatose hépatique pourraient contribuer à réduire la morbidité et la mortalité associées aux maladies hépatiques chez cette population.

Les auteurs déclarent ne pas avoir de conflit d’intérêt